Vers la sobriété énergétique : de gré ou de force ? - Cycle Transition environnementale

to
168 people attended
Bienvenue ! Rejoignez-nous vite dans l'espace 'Stage', accessible à partir de 18h30 précises à gauche de l'écran. 

  • Commentez l'intervention et posez vos questions dans l'espace 'Chat' à droite de l'écran 
  • Pour poursuivre les échanges avec les participants après la session, rejoignez la section 'Networking

— 

Pour réussir la transition de notre modèle énergétique et relever ainsi l’un des principaux défis de la crise écologique mondiale, il faudra réduire la part carbonée des énergies employées pour nous déplacer, nous chauffer, produire…  Il faudra aussi revoir la façon dont nous consommons l’énergie.  

Le concept et les applications de l’efficacité énergétique – qui englobe toutes les solutions et pratiques favorisant la réduction de la consommation d’énergie des systèmes, tout en maintenant un niveau de performance finale équivalent – optimisent considérablement la consommation d’énergie, mais se heurtent à l’ « effet rebond ».

Un pas en avant, deux pas en arrière : à grande échelle, une plus grande efficacité énergétique nourrit le déploiement de systèmes plus sophistiqués qui absorbent une part importante des économies réalisées. De plus, l’accroissement de la population mondiale, qui devrait atteindre les 9 milliards d’habitants d’ici 2050, nourrit également une demande énergétique mondiale exponentielle.

C’est sur la base de ces constats qu’émerge la notion de “sobriété énergétique”, définie par l’association française NégaWatt comme une démarche qui “consiste à interroger nos besoins, puis agir à travers les comportements individuels et l’organisation collective sur nos différents usages de l’énergie, pour privilégier les plus utiles, restreindre les plus extravagants et supprimer les nuisibles”. La sobriété énergétique tend donc à questionner la nécessité de certaines consommations en proposant des changements de modes de vie et de modes d’organisation.

Comment décarbonation, efficacité énergétique et sobriété énergétique peuvent-elles se combiner pour réussir la transition énergétique ? Que peut l’action publique pour organiser l’émergence des comportements sobres en tenant compte des inégalités écologiques et environnementales ? Enfin, pourra-t-on réussir la transition énergétique sans contrainte forte sur la consommation énergétique ?

Intervenants

Marc-Antoine EYL-MAZZEGA, directeur du Centre Energie et Climat de l’IFRI
Stéphane BALY, membre de l’association NegaWatt
Antoine DE BROVES, responsable technique et innovation d’OMEXOM
Benjamin TINCQ, fondateur de Good Tech Lab




Speakers

Marc-Antoine Eyl-Mazzega
Marc-Antoine Eyl-Mazzega

IFRI

Camille Bolzan
Camille Bolzan

Leonard

stephane Baly
stephane Baly

négaWatt

Antoine DE BROVES
Antoine DE BROVES

Omexom, VINCI Energies

Benjamin Tincq
Benjamin Tincq

GoodTechLab

The event is over

Hosted by

Leonard

Let's build together the cities and infrastructures of tomorrow Construisons ensemble les villes et territoires de demain